poudreux

poudreux

Petit entraînement au Vetterli Origine

Les débuts

 

C'était il y a un peu plus d'un an, j'avais craqué pour une jolie carabine cantonale Suisse des années 1840 en calibre .410 (10.4 mm) qui m'avait semblé saine mais dans l'attente d'une rénovation.

Ce fut ensuite une longue période de travail au fond du garage mais qui peut se résumer ainsi: du plaisir !

Bois, platine, canon, tout a été revu, nettoyé et remis en état mais en préservant une certaine patine car selon moi ce genre de bijou n'a pas vocation à ressembler à une réplique sortie de son carton d'usine.

 

Je ne rentrerai pas ici dans les détails, mais les photos parlent d'elles-même:

 

 

Voici l'arme "avant":

 

carabine vetterli 3.jpg

carabine vetterli 4.jpg

Nouvelle image (13).jpg

 

Et la voici "après":

 

IMG_2710light.jpg

 

 

IMG_2725light.jpg

 

IMG_2721light.jpg

 

Au stand !

 

Une arme aussi propre (le canon était déjà joli, il est désormais "miroir"), ça doit pouvoir s'exprimer en cible...direction le stand, sur le pas de tir 25-50m.

A 25M, sans surprise, ça rentre bien, je ne cherchais pas à faire un groupement mais juste à vérifier si les organes de visée était bien calés.

On passe au 50m et là c'est la surprise: tir sur appui, 1er chargement approximatif et balle ronde calepinée, un groupement de 5-6cm de diamètre !

Changement de dosage de poudre pour descendre à 1.5g et voici le résultat sur 5 coups:

 

Nouvelle image (1).jpg

 

Cette arme est donc une tueuse de mouches. Mauvaise nouvelle pour le tireur: si ça rentre pas, c'est certainement pas la faute de l'arme, ni du chargement.

 

Alors on enfile la veste de tir, on s'applique, on change rien au chargement et on tire en conditions de Vetterli (debout sans appui, cible C50 à 50m):

 

IMG_1988.JPG

 

NB/ L 'impact à droite dans le 1-2 à 3h c'est un cadeau de mon voisin qui tirait aussi à 50m... 

 

Il va falloir compenser en hauteur. mais pour le reste c'est bluffant. L'arme est super agréable à tirer: aucun recul (pas étonnant, elle accuse près de 8kg sur la balance...), la première fois j'ai cru que j'avais oublié la balle tellement c'était doux. L'équilibre à l'épaule est génial: une fois posée sur mon poing gauche, bras calé contre la hanche, le bras gauche ne sert même pas à tenir l'arme, ça bouge pas !

 

La visée n'est pas simple car c'est un œilleton foré directement dans la hausse, que l'on relève à la verticale. Déroutant au début, mais il va falloir s'y faire.  A l'avant c'est une aiguille très fine qui ne masque pas le visuel noir, donc parfait.

 

Les entraînements suivants m'ont appris à bien aligner tout ça et désormais, ça sort pas du 8-9-10. 



18/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres