poudreux

poudreux

Rouler ses balles

Ceux et celles d'entre vous qui ont déjà acheté des balles rondes manufacturées ont pu noter la régularité de l'état de surface de celles-ci et parfois s'interroger sur la manière et l'utilité de cette caractéristique.

Je vais vous présenter quelques éléments qui, je l'avoue tout de suite, tendent vers la conclusion que cette régularité de surface est inutile voire trompeuse. Mais pour ceux et celles qui resteraient sceptiques, je vais aussi vous donner quelques astuces pour parvenir à ce résultat "professionnel".

 

Etat de surface et précision de tir

 

Ce n'est un secret pour personne: l'état de surface d'une balle a une influence directe sur sa précision. J'ai "influence" pas forcément "effet négatif". Sans rentrer dans des considérations aérodynamiques complexes, il faut retenir que ce sont surtout les défauts ponctuels ou qui génèrent un déséquilibre de l'écoulement autour du projectile qui auront un effet négatif sur la précision du tir, en créant des déviations plus ou moins aléatoires au niveau de la trajectoire.

Il est donc souhaitable d'éviter les défauts très localisés comme par exemple la zone de coupe du jet de coulée, ou encore les bavures au niveau de la zone de jonction des coquilles du moule de coulée.

Voici une balle tout juste sortie du moule et qui présente ce genre de défaut:

jet de coulée.png

En revanche, tout ce qui est assez réparti tout autour de la balle (rugosité de surface, micro déformations) n'aura finalement que peu de conséquences.

 

Comment ruiner ses efforts

 

Imaginons que vous parveniez à obtenir une balle parfaite: bien ronde, bien lisse, aucun défaut ponctuel. Super  !

Maintenant qu'allez-vous faire avec ? Tirer bien sûr !

Donc charger votre arme...

Et comment charge-t-on une arme PN tirant des balles rondes ? Avec une baguette de chargement + pousse-balle et maillet (pistolets, fusils) ou avec le levier de chargement (revolvers). Quelle que soit la méthode, elle conduira à forcer voire taper sur la balle, d'où déformation (rappellez-vous, on parle de plomb, métal plutôt mou).

Votre balle est donc passé d'une géométrie parfaite à une forme présentant au minimum un méplat, voire une tendance vers un cylindre (cas des revolvers).

Vous commencez à voir en quoi tous vos efforts sont ruinés lors du chargement.

Bien sûr, je force le trait et je noircis un peu le tableau car il reste toujours plus intéressant de charger une balle intialement parfaite qu'une balle irrégulière, même via ce traitement pour le moins violent.

 

Le juste assez

 

Imaginons maintenant une balle sans gros défaut mis à part son jet de coulée mal effacé. Prenez cette balle et chargez-là en prenant soin de positionner le jet de coulée sur le dessus, de façon à ce que la déformation liée au chargement vienne se faire sur cette zone. Non seulement vous ne générez alors pas de défaut supplémentaire mais en outre vous résorbez en partie (par matage) le défaut initial !

 

Voici en fait les défauts qu'une balle ronde ne doit pas présenter pour rester précise:

- défaut de concentricité: cela arrive lorsque les coquilles du moule sont mal positionnées, laissant alors une forme composée de deux demi-sphères non concentriques.

- stries profondes (balle "fripée")

- bavures (signe d'un moule mal fermé ou d'un plomb coulé trop chaud)

 

Voici maintenant les défauts tout à fait acceptables lorsque combinés à une méthode de chargement telle que décrite ci-dessus:

- jet de coulée pas trop long (protubérance max de l'ordre de 0.5mm)

- fines stries de surface (indétectable en passant le doigt dessus, détectables avec un ongle)

 

Mais si...

 

Parmi vous, resteront certains sceptiques, toujours désireux de tirer des balles d'apparence parfaite. Soit. Voici alors une astuce pour obtenir cet état.

 

Prenez vos balles et placez-les dans un récipient rond et en plastique ou en métal qui ferme bien: ancien pot de peinture bien nettoyé, pot alimentaire, Tupperware, etc...

La bonne quantité de balle à placer dans le récipient est celle qui ne forme pas plus de 2 couches superposées.

Ensuite agitez le pot façon maracasse pendant une minute, sans violence.

Vous serez surpris de retrouver vos balles sans trace du jet de coulée, avec de micro-facettes tout autour, que vous pourrez éliminer en brassant les balles de façon plus douce sur la fin, avec la main dans le récipient directement.

 

NB: Cette astuce ne compensera jamais un défaut de concentricité. Elle le masquera, ce qui est un leurre car le défaut de précision sera toujours là. Pensez à éliminer ce genre de balle dès le début, de même que celles présentant des bavures.

 



16/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres