poudreux

poudreux

Pour débuter aux armes anciennes

Depuis que je pratique le tir, j'ai pu observer quelles armes étaient utilisées par les tireurs et où allaient leurs faveurs en matière de choix, selon leur niveau. Moi-même j'ai été confronté à l'épineuse question des débutants: par quoi je commence ?

 

L'influence commerciale

 

Si vous faites à l'occasion un peu de lèche-vitrine dans des armureries, vous aurez vite fait d'observer que 90% des modèles d'armes anciennes qui y sont présentés sont des révolvers. Deux marques sont en général largement représentées: PIETTA et UBERTI.

 

Du coup, il n 'est pas étonnant de constater que beaucoup de novices qui s'essayent à la poudre noire le font avec des révolvers.

 

Alors bon choix ou pas ?

 

Ce qui est sûr c'est que ces modèles attirent les clients et permettent aux armurerie de se tenir un minimum achalandées pour tout ce qui accompagne ce genre d'armes: balles rondes, doses de poudre, bourres, amorces, etc....

 

Le choix de la raison

 

Je n'irai pas par 4 chemins, même si mon avis n'engage que moi: débuter le tir à la poudre noire par les revolvers est juste...une ânerie ! J'en veux particulièrement à certains "armuriers" qui au lieu de conseils, se contentent de poncifes du genre "c'est ce qu'il y a de plus fun" ou encore " vous n'aurez ainsi aucun problème pour vous approvisionner".

Le revolver à poudre noire est au tir ce que la trompette est à la musique ou encore les bonsaïs au jardinage: au début on arrive toujours à faire quelque chose, mais c'est lorsqu'on veut aller plus loin et s'améliorer que les choses se gâtent.

Le seul véritable avantage que je vois au revolver par rapport à d'autres armes c'est le côté amusant de prime abord et l'echo inévitable aux westerns et leurs duels. Mais le néophyte qui a acheté une telle arme découvrira vite que le tir "cowboy" n'a pas franchement sa place dans un stand et que même pour sa propre sécurité il aurait intérêt à adopter un autre état d'esprit.

Certes il existe des évènements "spécifiques" organisés par certains stands, pour redonner un côté "fun" à des séances de tir (tir sur silhouette basculante, sur quilles ou bouteilles, etc...) mais on reste quand même bien loin de l'image qu'on pourrait en avoir au départ.

 

Oui mais alors, me direz-vous, je prends quoi ?

 

Tout est question de préférence personnelle car il faut que l'arme que vous choisirez vous donne envie de tirer, de vous faire plaisir. Mais n'oubliez jamais que ce qui fait durer cette envie, ce plaisir, c'est la progression. On a rarement envie de continuer à s'investir dans quelque chose où on ne progresse pas.

 

Je pense que les armes à percussion à un coup sont largement préférables pour les débutants.

 

Voici deux exemples:

 

Pistolet Parker de chez ARDESA:

william-parker.jpg
Carabine Hawken de chez ARDESA:

 

RE603.jpg
Ces armes coûtent actuellement entre 200 et 350 euros selon les marchands.

La marque ARDESA n'est qu'un exemple, je n'ai pas d'actions chez eux...

 

Les avantages:

- mécanisme à percussion: ultra simple, robuste et sans nécessité de mise au point

- monocoup: un gros plus niveau sécurité et précision

- à platine externe: facile à entretenir, le nettoyage est enfantin

- canon démontable: facilite grandement le nettoyage

- visée réglable (guidon dérivable): très pratique pour centrer son tir

- organes de visée "nets": hausse à cran de mire, guidon à lame, un confort de visée très appréciable.

- méthode de chargement simple: dose de poudre, éventuellement une bourre de semoule (pas toujours nécessaire), balle graissée ou calepinée descendue à la baguette.

- prise en main assez facile

 

Un révolver c'est:

- un mécanisme à percussion à platine interne: pas facile à nettoyer / entretenir

- un barillet: plusieurs coups chargés donc plus dangereux, à gérer en "N-1" ( N coups disponibles, 1 coup à laisser vide sans se tromper, pour permettre de poser le chien sur un logement vide au début). Risque de blocage en rotation (éclat d'amorce, balle mal enfoncée,...)

- canon fixe: nettoyage plus délicat (soit on démonte tout, soit on lave le canon mais sans mouiller le reste...)

- visée fixe (saufs certains modèles anachroniques): nécessité de contreviser ou de bricoler l'arme...

- organes de visées approximatifs: le chien ou le dessus de la carcasse sert de hausse...

- méthode de chargement délicate: dose de poudre, semoule obligatoire mais sans excès (empêcherait la balle de s'enfoncer assez pour laisser le bariller libre), graissage individuel de chaque logement du barillet après chargement pour éviter les départs en chaîne,  amorces à placer sans se tromper (cf logement laissé vide)

- petite poignée, donc prise en main surprenante au départ

 

Vers une progression rapide

 

Tandis qu'au revolver, de nombreux novices "galèrent" pour mettre au point leur chargement (sauf lorsqu'ils sont épaulés par des "anciens" qui leur donnent tout de suite de bons conseils), ceux qui se seront tournés vers les pistolets ou carabines monocoup iront naturellement vers une progression plus rapide en termes de résultats.

Le tir au révolver suppose une bonne prise en main (tenue) de l'arme, qui en général offre un équilibre assez centré sur l'arrière (poids du barillet). Les tireurs possédant déjà de bonnes bases de tir sentiront rapidement qu'il va falloir composer avec une arme qui peut assez facilement bouger, en particulier lors du départ du coup (recul). Si vous débutez et que vous avez l'occasion d'essayer, regardez dans quelle position arrive votre arme après le départ du coup: très souvent le revolver a pivoté dans votre main, vers le haut ou sur le côté. Ce point se travaille et on peut faire de très beaux scores aux revolver mais cela nécessite beaucoup d'entraînement.

Un pistolet, surtout s'il s'agit d'un modèle orienté "tir à la cible" (évitez les modèles rigolos à canon court ou calibre surdimensionné...), offre naturellement un équilibre centré sur l'avant, ce qui donne de la stabilité lors du tir. Une carabine permet de mieux caler son arme et de gérer sa visée, le recul. Les novices pourront alors très rapidement se concentrer sur leur façon de tirer, de "lâcher" le coup, sans être perturbés par le reste.

 

Carabine ou pistolet, c'est affaire de choix personnel. Il faut juste garder à l'esprit que le pistolet est en général limité au tir à 25m (voire 50 parfois), tandis que les carabines permettre une plus grande latitude: 25m, 50m, 100m voire plus selon l'habilité du tireur. Ne rêvez toutefois pas: déjà à 100m il faut une bonne maîtrise du tir et de l'arme pour parvenir à quelque chose de correct.

 

 

Et après ?

 

Certaines personnes achètent parfois leur arme en s'imaginant qu'il vont pouvoir progresser, depuis un niveau de débutant jusqu'à de la compétition et s'impose du coup des choix parfois malvenus.

Je vous conseillle d'y aller par étapes: pensez à ce que vous souhaitez faire dans l'immédiat et faites des choix en conséquence. A vouloir prendre une arme sensée vous permettre d'aller au niveau du dessus (orientée "compétition" par exemple) vous risquez de rencontrer des difficultés de réglage, de mise au point, qui vont vous décevoir. Par ailleurs l'effort financier ne sera pas le même et il vaut mieux commencer par une arme à 200-300 euros max, que vous pourrez revendre d'occasion, pour racheter ensuite une arme plus chère, plus évoluée, pour laquelle vous aurez alors mieux cerné vos attentes et vos besoins.

Ceci dit, gardez à l'esprit que c'est le tireur qui fait 90% du résultat. Même une arme assez basique peut permettre de faire de très beaux scores, surtout que de nombreuses améliorations des armes sont possibles (adoucissement de la platine, rectification des organes de visée, calage du canon, chargement, etc...).



14/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres